Sur les toits parisiens, des jardins partagés à l’agriculture urbaine

C’est l’odeur de lavande qui surprend lorsqu’on pose un premier pied sur le toit. En plein coeur du 20e arrondissement, après avoir franchi la très fréquentée rue des Pyrénées, le jardin des Vignoles fait figure de havre de paix. Le bruit des voitures parait loin et on entendrait presque le roucoulement des oiseaux. Fleurs, légumes et fruits s’étalent sur ses 600 m2 de surface. 

Source: www.metronews.fr

See on Scoop.itGastronomie et alimentation pour la santé

A propos elisabethpaultakeuchi

J'aimais la littérature. Aujourd'hui je laisse sur la toile des petits bouts de ci, des petits bouts de ça. Je reste sur les traces des auteurs passés et je trace mes propres méridiens. Pas sûre quand même qu'ils soient assez longs pour vous y perdre.
Cet article a été publié dans micro-climat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s