Zut alors! Chef’s talent fails to translate to Zut Tavern in Berkeley

Some chefs can move back and forth seamlessly between genres, but much like mastering the spoken word, one chef may be proficient in one but not necessarily the other. After my first visit to Zut Tavern in Berkeley, I tried to reconcile the disappointment of the meal with the proven talent of its chef-owner, Shotaro Kamio. Kamio has always incorporated a California sensibility into his creative Asian cuisine, but that viewpoint didn’t translate as well in the brasserie context. The experience

Sourced through Scoop.it from: www.sfchronicle.com

See on Scoop.itCuisine japonaise

A propos elisabethpaultakeuchi

J'aimais la littérature. Aujourd'hui je laisse sur la toile des petits bouts de ci, des petits bouts de ça. Je reste sur les traces des auteurs passés et je trace mes propres méridiens. Pas sûre quand même qu'ils soient assez longs pour vous y perdre.
Cet article a été publié dans micro-climat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s