Le Tango du Tengu

Le tengu est à la fois une chimère maléfique et bénéfique. C’est le lot des chimères, oiseaux d’augure.

Joyeux drilles ou sévères justiciers, ces volatiles sont aussi d’habiles danseurs ainsi que des experts en arts martiaux.

Publié dans micro-climat | Tagué | Laisser un commentaire

Comment faire pour participer ?

Cette galerie contient 1 photo.

Je viens de m’apercevoir qu’il n’est pas forcément évident de cliquer vers le chemin de la contribution pour notre campagne de financement du nouveau restaurant, au 123 rue Saint Honoré : « soutenir le projet » c’est là qu’il faut cliquer !  … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Le financement participatif pour l’entreprise artisanale

Une campagne de crownfunding, c’est à la fois innovant et complètement classique. Chercher du financement, c’est vieux comme le monde. Personne ne vous donne son aide si vous n’êtes pas solides dans votre projet. Et c’est pour cela que nous sommes très fiers du nombre des premiers contributeurs de notre campagne.

En allant lire notre projet, vous pourrez vous dire que l’entreprise artisanale devrait se suffire à elle-même et pourtant… Comme nous sommes proches de nos clients, nous sommes toujours prêts à leur préparer à manger… donc pas très libres pour d’autres activités…

On est aussi très confiants, parce que la Chambre des Métiers nous a accordé son mentorat. Et ce n’est pas rien…

capture-decran-2016-12-19-a-06-15-23

Le traiteur-restaurant-laboratoire-livraison n’est pas ouvert le dimanche, commandez pour ce soir. Bon week-end à tous.

Publié dans #Lifestyle, Cuisine japonaise, Gastronomie, Hisayuki Takeuchi, kisskissbankbank, Nouvelle cuisine japonaise | Laisser un commentaire

Visite virtuelle en 360° du temple des Renards à Kyoto

Ceux qui ont visité notre campagne de financement pour le nouveau restaurant au 123 rue Saint Honoré savent qu’une surprise technologique les attend prochainement à la nouvelle Maison Kaiseki. En attendant l’événement de son ouverture, et pour vous faire goûter aux innovations trouvées sur Youtube, je vous propose d’aller faire un tour dans le sud de Kyoto et de voir en détails ce que vous avez certainement vu en photo un peu partout dans les magazines et sur le web :  le sanctuaire shintô le plus célèbre, avec son parcours sensationnel sous une suite de torii couleur cinabre, Fushimi-Inari-Taisha.

Appuyez sur la souris et n’hésitez pas à regarder tout autour de vous, c’est maintenant possible avec les dernières technologies de réalité virtuelle.

Chaque portique est financé par des dons. Le financement participatif, ce n’est pas KissKissBankBank qui l’a inventé, mais vous pouvez toujours voir (ou revoir si vous n’avez pas encore participé) ce que nous vous proposons, pour notre projet de Nouvelle Maison Kaiseki. Pas de portique vermillon aux temples des Renards, certes, mais un concept tout à fait unique en France à partir de l’année du Coq de Feu !

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Un nouveau défi, nouveau restaurant

Pourquoi je ne fais pas la cuisine ? Mais si, je fais la cuisine, mais à la maison. Une cuisine à base de céréales, de tomates et de beaucoup de légumes et du tofu. Je ne fais pas de pâtisserie, alors que j’adore ça, mais à vrai dire, je n’ai plus beaucoup de loisir après les devoirs de gestion. Parce que c’est complètement différent, en terme d’organisation, de faire la cuisine à la maison ou au restaurant. Enfin, je dois dire que j’aime mieux laisser ma place à de jeunes cuisiniers qui sont si contents d’apprendre la vraie gastronomie avec un professionnel comme mon mari, le maître-chef cuisinier Hisayuki Takeuchi.

1f4aeec8-3f56-4c70-8c64-ca16494b38e4

C’est mon style…

Car il y a beaucoup à faire autour de la cuisine. Surtout avec l’ordinateur, le mobile… Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont pris une place réellement capitale, parfois même au détriment de la santé, dans la vie des gens. Et la restauration est profondément changée désormais. On prend son portable pour commander à manger… Nous sommes obligés de nous adapter à ces transformations. Les livraisons à domicile sont parfois infectes mais les gens aiment mieux prendre le risque de gaspiller leur argent que de se déplacer pour aller au resto. Pourtant, c’était un lieu de retrouvailles sympa, autrefois, non ?

img_4547

C’est le style de Hissa

Je ne vous réexplique pas le contexte économique, ni les statistiques de fermeture de restaurant, ni les difficultés du monde artisan dont vous êtes conscients, j’en suis certaine. Non, je vous présente notre nouveau projet, qui devrait encore une fois vous étonner et vous donner envie.

capture-decran-2016-12-19-a-06-15-23

Le principe est simple : pour réaliser un lieu totalement original, on vous demande carrément votre soutien financier. Ce qui veut dire que vous nous faites confiance, et avec votre confiance, on va faire de belles choses. En échange, il y a des contreparties, bien entendu. Des livres, des bento, des agapes, des tableaux… Regardez, il y a déjà de nos clients qui ont participé, et même des gens qui croient en notre projet… Ça fait tellement chaud au cœur ! Et puis j’ai bien l’impression que c’est comme ça que les affaires vont reprendre. Avec de la confiance partagée. Alors cliquez sur l’image. Cliquez. Vous allez déguster une très bonne année !

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-nouvelle-maison-kaiseki/widget

Publié dans micro-climat | 1 commentaire

https://twitter.com/limportant_fr/status/812828574440898560

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Le Bar à Bento Bio Bibimbap By Hissa

img_1595

J’ai une bonne nouvelle pour vous, mes clients. Noël s’est bien passé, le jour de l’an va aussi être un très bon moment de gastronomie pour vous.

C’est vrai que tout est difficile en ce moment, et que l’on se sent mal lorsque on se connecte aux nouvelles du monde, quand on calcule les taxes en tout genre et que la mesquinerie ambiante donne une piètre image de ce qui fait l’humanité des être éphémères que nous sommes.

img_1596

Mais heureusement, il y a Hisayuki Takeuchi. Hissa l’artiste qui transforme la nourriture en tableau, semble suivre toujours une idée irrémédiablement fixe : régaler ses clients, les éblouir avec ses compositions incroyables, les régaler avec tendresse, les voir heureux et reconnaissants d’avoir passé un incroyable moment dans son univers personnel.

Alors bien sûr, s’il est possible de commander des plateaux avec les Saint Jacques délicatement parfumées et les éda-mamé, les maki pika-pika et les sashimi savamment tranchés, selon votre budget ;  Hissa propose également, le saviez-vous ? son concept de bibimbap. Sur place, il est servi chaud, avec cinq légumes au moins, du riz japonica, parfois de l’œuf, parfois du carpaccio de saumon.

img_0830

Le déguster avec une tasse de thé japonais bio, c’est tout simplement un pur bonheur du midi pour les gens du quartier et la clientèle de bureaux qui viennent chez nous. Et nous avons décidé de le démocratiser, parce que l’on nous a bien souvent confié qu’il n’était pas possible de mieux manger dans le quartier. La qualité de la nourriture est très faible partout ailleurs, les OGM, les pétro-légumes, les fausses-vraies pizza, sans compter les vins pharmaceutiques, sont quand même vendus au prix de la vraie nourriture, ce qui est un comble. Aussi, bien souvent, quand nous sommes fermés, les clients vont manger sans plaisir le moins cher possible en se disant qu’il n’est pas possible de bien manger pour un ticket restaurant ou un peu plus.

capture-decran-2016-12-26-a-20-01-36

 

Pour vous offrir cette bonne nourriture à un prix abordable, il faut faire de savants calculs, former de la main d’œuvre, et ne pas espérer faire fortune. Vous avez remarqué que nous ne sommes pas vraiment des nantis et que nous continuons à être des artisans consciencieux, même si nous avons nous aussi, nos moments de désarroi. Parfois même, on m’envie en me disant que j’ai de la chance de manger bien tous les jours. Cela me fait sourire, je travaille beaucoup pour y arriver, je vous assure, tout comme vous. C’est un choix et ce n’est pas facile tous les jours.

 

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Nimenseki: Statue with two faces of good vs. evil

JAPANESE MYTHOLOGY & FOLKLORE

Nimenseki: Two faces of Good & Evil Nimenseki: Two faces of Good & Evil

There is in Nara’s Asuka village, a stone called “Nimen-seki” with the two faces of good and evil carved back to back. It is one of the ancient strange stones in the now famous and much visited historic village. The stone is located at Tachibanadera in Asuka-mura, Takaichi-gun. Tachibanadera is a temple of Tendai Sect. Its formal name is “Butto-zan Jogu Oin Bodaiji Temple.” According to the temple tradition, the name “Tachibana (mandarin orange tree)” refers to the story that Emperor Suinin sent Tajima-mori to Hitachi province (present Ibaraki Prefecture) to fetch the everlasting fruit of the mandarin orange tree, and who returned with some which were planted at this place. The temple site is also famous for the other historical reason that it was where Emperor Yomei’s detached palace, Tachibana Palace, was located and where Prince Shotoku was born. The temple is…

View original post 1 670 mots de plus

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Composter ses biodéchets à Paris : le casse-tête ?

Un peu, bocaux, à la folie...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

180 000 tonnes de biodéchets sont produits chaque année par les parisiens. C’est à peu près 30kg par tête et par an, et cela représente 7% du total des déchets à Paris.

En apprenant ça, j’ai encore plus mal au coeur quand je jette mes épluchures, mes coquilles d’oeufs ou le marc de mon café aux ordures… Du coup, en attendant de trouver une solution plus pérenne, je les congèle et les amène à la campagne.

Parce que non, c’est pas si simple de recycler ses déchets végétaux à Paris. Et ça risque de ne pas s’arranger vu que le projet d’un compost par arrondissement n’a pas été retenu dans le cadre du budget participatif.

Alors, quelles sont les solutions ? Aujourd’hui, il y en a 3 :

  1. Dans les immeubles, les écoles ou les sites institutionnels comme les administrations ou les centres sociaux. Il en existe à peu près 300.
    Vous pouvez…

View original post 426 mots de plus

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Où composter à Paris ?

Small & beautiful ( - = + )

Paris a beau être la capitale la plus dense en Europe, le compostage s’y pratique depuis des années : dans les jardins individuels, partagés, et, de plus souvent, dans l’habitat collectif en pied d’immeuble ou dans des établissements publics.

IMG_0475 Pour composter il faut avoir un seau à la maison ! Le mien vient de ma poubelle de salle de bain.

Le blog de l’association Compost A Paris recense les expériences locales et met à disposition des clés pour donner envie de les dupliquer.

View original post 229 mots de plus

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire

Festins joyeux

Publié dans micro-climat | Laisser un commentaire